Pourquoi choisir un praticien agréé FFMBE ?


Etre praticien en massage bien-être ne s’improvise pas et nécessite des connaissances approfondies dans de nombreux domaines : anatomie, gestuelle, connaissance des contre-indications, histoire et origine des massages…

 

Le praticien doit avoir acquis un certain nombre de connaissances techniques tout au long de son cursus de formation en plus de ces compétences personnelles. Il doit en autre maîtriser l’anatomie palpaire et la physiologie humaine, mais également être capable d’identifier facilement les muscles, ainsi que les différentes articulations et le squelette.

Il est essentiel de comprendre le fonctionnement du corps  humain et de connaitre les spécificités de chaque zone massée.

Le praticien en massages bien-être doit également ajuster ses massages en fonctions des contre-indications (femme enceinte, problèmes de circulation…) et faire attention à l’utilisation de certains produits comme les huiles essentielles.

Enfin il doit avoir une connaissance théorique et pratique des différents massages qu’il propose.

 

La Fédération Française de Massage bien-être  

La FFMBE est une association fondée en 2004 qui regroupe des praticiens agréés, des écoles agréés ainsi que des sympathisants. Elle a pour but :

  • La promotion et la reconnaissance du massage bien-être comme facteur de santé, d’épanouissement personnel et de vie sociale apaisée.
  • La structuration, la reconnaissance et la promotion de la filière du massage bien-être.
  • La structuration, la reconnaissance et la promotion du métier de masseur·euse bien-être.
  • L’inscription des métiers du massage bien-être dans un référentiel métier partagé.
  • L’inscription des organismes de formation professionnelle dans un référentiel de formation partagé.
  • L’inscription du massage bien-être dans un cadre déontologique excluant, notamment, toute pratique médicale, paramédicale, sexuelle ou sectaire.
  • La labellisation et la promotion des structures et praticien·ne·s adhérent·e·s de la FFMBE.
  • L’assistance technique et juridique aux structures et praticien·ne·s adhérent·e·s de la FFMBE.
  • La contribution au développement des connaissances, des pratiques et des recherches sur le massage bien-être, à l’échelon national comme international.

Elle est fondée sur le principe qu’un praticien en massage bien-être doit avoir été formé au moins deux cents heures (dont anatomie et physiologie) dans des écoles agréées et avoir passé un examen d’aptitude conduisant à une certification.

www.ffmbe.fr

Le code de déontologie

A travers son code de déontologie, le praticien qualifié et agréé en massages bien-être s’engage :

  • à respecter la pudeur et le droit à l’intimité du client ;
  • à suggérer qu client de consulter son médecin traitant pour tout besoin échappant à son champ de compétence ;
  • à assurer la qualité des conditions dans lesquelles les massages bien-être sont exercés ;
  • à être transparent par rapport à ses compétences et ses agréments ;
  • à être transparent par rapport à la nature, les prix et les modalités des services qu’il dispense ;
  • à afficher dans son lieu de travail, et à la vue de tous, son nom, ses titres reconnus par la FFMBE.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *